Guérir de l'agoraphobie

 

- Hélène 29 ans, souffrait à nouveau d’agoraphobie. Les premiers signes étaient survenus à l’époque de ses études supérieures, puis avaient disparu. Et là, ils semblaient revenir depuis un récent déménagement. En réalité, la discussion longue et détaillée a permis de faire le lien avec une expérience de colonie de vacances à l’âge de 8 ans qui avait été pour le moins difficile. Habituée au cocon familial, le déracinement avait été brutal. Et depuis, à chaque fois qu’elle quittait un contexte rassurant pour un environnement inconnu, une angoisse montait en elle. Nous avons fait tout un travail en EFT sur les principaux ressentis. Cependant, elle souhaitait avoir une formule de secours au cas où une nouvelle crise surviendrait. Elle dispose donc de quelques phrases qui ont eu, à plusieurs reprises, un effet immédiat. Mais les ayant toujours à disposition, elle n’a eu à les utiliser qu’une ou deux fois. Aujourd’hui, elle se sent en sécurité partout où elle va. Voici quelques unes de ces phrases :

  • Même si j’ai peur d’aller dans un lieu inconnu, je m’aime et je m’accepte telle que je suis.
  • Même si j’ai peur que mes angoisses me surprennent au moment où je m’y attends le moins, …
  • Même si je déteste sentir mon cœur s’emballer, mes jambes flageoler, …
  • Même si je déteste me sentir faible, …
  • Même si j’ai peur du jugement des autres quand ça m’arrive, …
  • Même si je doute de moi, de la fiabilité de mon corps, …
  • Même si j’ai peur de ne pas savoir/pouvoir m’adapter à un changement, …

Une fois les angoisses estompées, elle pouvait en outre compléter par :

  • Désormais, la vie est mon alliée et m’accompagne partout où je vais.
  • Je me sens aussi bien dans n’importe quel lieu… que chez moi.
  • Je me sens forte, détendue et pleine de vie.