Sciatique

 

Le nerf sciatique part des vertèbres lombaires pour descendre jusqu’au pied en passant par la fesse, la cuisse et l’arrière de la jambe. Le nerf subit une contrainte quelque part sur son trajet, un pincement ou un frottement, qui finit par créer une inflammation. Dans une majorité de cas, c’est au niveau des vertèbres que le nerf est pincé, signe peut-être d’une hernie discale. Il est possible en même temps, que les deux petits orteils du pied soient comme paralysés, signe que le pincement se situe entre les vertèbres L5 et le Sacrum. Si ce sont les 3 autres orteils qui sont affectés, il s’agira plus vraisemblablement d’un pincement situé entre L4 et L5. Comme tout nerf enflammé, le fait d’y toucher crée une douleur aiguë. Donc à chaque mouvement de la jambe, les muscles qui l’enserrent, ravivent à chaque instant la douleur pouvant vite devenir insupportable. Le traitement en réflexologie consistera alors à travailler l’inflammation et le système nerveux, ainsi qu’à détendre les muscles qui se sont contractés dès que la sciatique a commencé.

Puisque son origine se situe au même endroit que le lumbago, les raisons psychosomatiques seront similaires. Toutefois, les répercussions ne sont pas les mêmes. Aux tensions et à l’insécurité ressenties, se rajoute le sentiment de ne plus pouvoir avancer, que chaque pas en avant est devenu pénible et laborieux. Je ne dispose d’autres statistiques que les personnes venues me consulter. Alors, étais-ce un hasard ? Mais alors que le nerf sciatique descend dans les deux jambes, les hommes semblent plus souvent touchés à la jambe gauche (le côté yin, féminin) et les femmes à la jambe droite (côté yang, masculin).

-          Un homme d’une quarantaine d’années avait eu à plusieurs reprises des crises de sciatique, affectant à chaque fois sa jambe gauche. Un scanner avait démontré l’existence d’un début de hernie, mais pas de quoi susciter une opération. Ingénieur dans une société industrielle, sa situation financière ne semblait pas le mettre dans l’insécurité. Quant à sa vie conjugale, elle se passait au mieux. Le côté gauche représentant l’aspect féminin de l’être, les émotions, la créativité, les désirs, j’explorai avec lui la piste d’une envie restée à l’état latent, d’un projet inassouvi par exemple. Il finit par avouer qu’il espérait bien un jour créer sa propre entreprise, car il avait plein d’idées, qui pour l’instant dormaient, et qu’il ne souhaitait pas partager dans l’entreprise qui l’employait. Mais se mettre à son compte était un pari risqué. Pour l’instant, il préférait rester là où il était. Alors que son cœur lui indiquait une voie, son mental lui sabotait cette même voie en lui glissant à l’oreille : « Tes idées ne sont peut-être pas si fabuleuses que ça ! Avance sur cette voie et tu iras droit dans le mur ! » Pas étonnant, dès lors, que le corps physique adopte cette dualité comme réalité, lui faisant vivre une difficulté à faire un pas, voire même le maintenir dans l’immobilisme ! Une séance le remit en forme. Je le revis l’année suivante et fus admiratif du chemin parcouru. Tout en conservant son emploi, il s’était installé en tant qu’auto-entrepreneur afin de vendre les idées qui semblaient lui venir spontanément. Son employeur était par ailleurs son principal client. Non seulement son épanouissement se voyait sur son visage, mais sa situation financière ne s’en trouvait que renforcée.