Maladie de Raynaud

 

La maladie de Raynaud (ou syndrome) se caractérise par une mauvaise circulation du sang au niveau des doigts. Ceux-ci deviennent blancs, couleur cadavre, et lorsque le sang revient, ce qui peut être douloureux, ils peuvent prendre une couleur bleue ou mauve. Ce syndrome, généralement de courte durée, est rarement traité « sur le fait » en réflexologie. Mais un protocole très précis existe pour éviter que cela ne se reproduise. Trois séances à raison d’une par semaine produisent la plupart du temps d’excellents résultats. Ceux-ci seront encore plus fiables si la personne envisage l’approche psychosomatique, car en thérapie énergétique, le sang représente la vie. « Quelles sont les parties de mon être auxquelles je ne prête pas suffisamment attention ? Y a-t-il un sentiment que je ne veux pas vivre, que je préfère occulter ? Quel leurre ai-je mis en place pour me faire croire que tout va bien ? »

 

-          Une jeune femme de 30 ans environ avait souvent des crises affectant à chaque fois deux doigts à chaque main, le majeur et l’annulaire. Le majeur représente la créativité, la sexualité et le ressentiment, tandis que l’annulaire représente les liens affectifs. Mettant un point d’honneur à contrôler l’image d’elle-même et à ne jamais se laisser « déborder » par qui que ce soit, ses relations intimes avec son compagnon étaient de ce fait excessivement frustrantes. La peur d’être jugée l’obligeait à se montrer sage et la colère qu’elle nourrissait envers l’homme en général, l’empêchait de se donner complètement. Elle ne pouvait se résoudre à lui offrir son intimité. Elle ne se rendait pas compte qu’en cherchant à le frustrer, c’est elle-même qu’elle punissait. Bien qu’elle ait conscience à ce jour de cette attitude, elle ne semble pas prête à la modifier. Sa vision des hommes et de la relation est demeurée la même. Les séances de réflexologie lui permettent toutefois d’espacer les moments où « les doigts blancs » reviennent, notamment en hiver.