Torticolis

 

Les muscles situés au niveau du cou et de la nuque se contractent tellement, qu’ils finissent par empêcher de tourner la tête d’un côté ou de l’autre, et parfois des deux.

-          Un homme de 46 ans était venu me consulter pour toute autre chose, mais il avait en outre un torticolis qui l’empêchait de tourner la tête du côté gauche. La douleur descendait même dans l’épaule droite. Il n’en avait jamais eu mis à part celui qu’il avait eu un mois plus tôt. Le questionnant sur sa vie professionnelle, j’essayai de déterminer s’il se sentait confronté à un choix, à une orientation, un peu comme s’il devait choisir entre la voie de gauche et la voie de droite. Menait-il deux projets en même temps ? Vivait-il une situation dans laquelle il devait faire un choix, qu’il s’évertuait à repousser ? Il finit par m’avouer qu’il entretenait depuis peu une relation avec une autre femme que son épouse, qu’il aimait pourtant profondément. Il se sentait particulièrement coupable, car ce n’était pas conforme à sa moralité. Une voix lui disait de tout stopper, une autre lui disait de continuer. Le petit diablotin d’un côté, et l’ange de l’autre. Il ne savait plus où « donner de la tête » !! Traditionnellement, le côté gauche est associé au féminin, à la sensibilité et aux émotions. Ne sachant plus ce qu’il « sentait » devoir faire, il avait somatisé la situation au niveau du cou. Pour que ce conflit intérieur disparaisse, il se devait d’aligner son attitude à ses valeurs morales, ou bien ses valeurs morales à son attitude ! Comme la plupart des contractures musculaires, cette séance de réflexologie lui permit de retrouver immédiatement une certaine mobilité et le lendemain au réveil, il ne subsistait plus aucune trace du torticolis.